Jungle Queen

Jungle Queen

 

Arrivée directement de sa jungle natale, la célèbre Reine fait une escale remise en forme dans mon atelier.

 

 

Toutes les étapes ne sont pas mentionnées car il ne s’agit pas

d’afficher en détail chaque opération mais de montrer les grandes

lignes de l’avancée de la révision en cours.

 

PLATEAU CÔTÉ MÉCANIQUE

Le voilà côté pile, sur l’établi.

D’étranges fils (flèches mauves) ont été ajoutés. La flèche bleue pointe un raccord sans protection à l’aide du gaine thermorétractable.

Il me faudra voir la raison de ces fils puis les supprimer pour remettre ce circuit en état d’origine.

 

 

Là également un fil mystère.

 

Nettoyage des contacts.

 

 

 

 

 

 

 

Cette grande « Bank » regorge de lamelles et contacts.

 

 

 

Contrôle des relais.

 

Retrait de leur support.

 

Assurons-nous du bon serrage.

 

 

Léger ponçage des grains de contacts.

 

 

 

 

Le bloc en métal suivant abrite une grosse bobine servant à remonter les cibles (on voit l’une d’elle à la flèche bleue).

Les traces sombres indique une éventuelle « surchauffe ».
La bobine a peut-être été exagérément longtemps activée ?

 

Après avoir dessoudé les fils des cosses de la bobine afin de ne pas altérer le résultat, j’ai mesuré avec un ohmmètre sa valeur.
Celle-ci est correcte, la bobine n’a semble-t-il pas souffert.
Au moment des essais de jeux nous verront si c’est bien le cas.

 

La photo suivante montre l’autre « Bank » de cibles.

La flèche mauve désigne le bloc abritant la bobine de cette « Bank », on le voit, pas de trace de surchauffe.

 

Flèche verte la « Bank » que nous avons vu plus tôt.

Flèches bleues, ce sont les cibles.

 

Le « Bonus Unit » chargé de comptabiliser les points bonus pour les créditer au joueur.

 

Apportons-lui les soins nécessaires.

 

Dégraissage.

 

Au revers, se trouve la mécanique.

Quelques gouttes d’huile, léger ponçage des contacts.

 

 

 

 

 

Passons aux points des éclairages.

Petit ponçage des douilles.

 

 

 

La plupart du temps, les ampoules sont oxydées.

 

Les « inserts » ont droit à un rafraichissement. Ils doivent laisser passer au mieux, vers le plateau de jeu, l’éclairage.

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque tous les points d’éclairage sont vérifiés on les teste avec de nouvelles ampoules.

 

 

 

 

 

 

La pièce sous la flèche mauve est une butée. Sont rôle est de stopper le « plongeur » flèche bleue.

La butée se place au niveau de la flèche verte.

Il s’agit ici de la butée de l’un des batteurs. Ils sont parfois appelé « les flips »

 

Cette butée est usée. C’est normal elle a été utilisée de nombreuses années.
Pour comparaison, près de la butée actuelle, je place une butée neuve.

 

Après un passage à la brosse, le support à meilleure allure et la butée est remplacée.

 

Idem pour la butée suivante.

Avant et après

 

 

 

PLANCHE DE FOND

 

 

 

Avant de retirer la planche, arrêtons-nous un instant sur le ce jeu de lamelles (encadré), ce sont celles qui activent le batteur lorsque les grains de contact se touchent.

Quand les contacts se rejoignent, un circuit se ferme en passant par les fil des flèches.

Le fil de la flèche mauve est correctement fixé via une cosse.
Le fil (flèche bleue) devrait lui aussi relié par une cosse près de l’autre cosse.

 

Je reviendrai plus tard sur ce point pour le régler.

 

 

La planche prend son envol en direction de l’établi.

Commençons par les relais.

 

La planche est parsemée de résidus en tous genre, elle aura droit à un passage de luxe à la soufflette.

 

 

 

Retrait des relais de leur support.

 

 

Contrôle du serrage des vis de maintien.

Léger ponçage des grains de contact.

 

 

 

Pour plusieurs raisons, le relais suivant ne risque pas de fonctionner.
Les soudures, désignées par les flèches, ne tiennent plus. Les fils se « baladent »

 

Nettoyons les cosses pour faire une mesure de cette bobine.

 

 

 

Mesurons avec l’ohmmètre la valeur mesurée.

4.21 et le M sous la flèche indique qu’il s’agit de Mégaohm.

Ce relais n’avait aucune chance de fonctionner ; les soudures défaillantes sur les cosses, la valeur beaucoup trop importante et cerise sur le gâteau ce n’est pas la bonne référence de bobine.

 

Le relais concerné est le relais U. Il s’active lorsque les premiers points de score sont réalisés.

C’est grâce à lui que lorsque le joueur pers la bille, le flipper passe à la bille suivante ou au joueur suivant en fonctionne de la situation.

Si ce relais n’est pas fonctionnel, le jeu restera pour l’éternité en 1ère bille et uniquement un seul joueur pourra participer.

 

Le schéma indique que la référence de la bobine pour le relais U est A-9740. Sa valeur est environ 20 Ohms

 

Mesure d’une bobine neuve A-9740
Il n’y a pas le M comme sur la mesure précédente, nous en Ohms et non en Mégaohms

 

La bobine qui est actuellement dans le relais est A-9741

 

On serait tenter de penser que 9740 ou 9741 c’est kif-kif.. mais non et loin de là.
Lorsque une bobine A-9741 n’est pas endommagée sans valeur ohmique est environ 10 fois supérieure à la 9740, elles ne sont pas interchangeables.

 

Alors remplaçons-la.

 

 

 

Mise en place de la bobine A-9740.

 

Soudure des fils sur les cosses.

 

Poursuivons.

Ici, une cosse un peu trop large, elle « flotte » sur son support.

 

Coupons-lui la tête.

 

Il ne reste qu’à dénuder l’extrémité et mettre une cosse adaptée.

 

 

 

 

 

Ce fil errant a également besoin d’une cosse.

 

Même opération, dénudage et sertissage d’une cosse.

 

 

 

Poursuivons le contrôle des relais.

 

Je maintien le peigne blanche en position basse. Dans cette situation les contacts de la flèche devraient se toucher.
Il manque 1 bon millimètre.

 

À l’aide d’un cambreur, la lame est ajustée.

 

Le contact est désormais établi.

Léger ponçage des contacts du moteur.

 

 

Graissage des engrenages.

 

 

Entretien des connecteurs.

 

 

 

 

 

L’unité de gestion du nombre de joueurs, le « Coin Unit »

 

 

Un dégraissage bienvenu.

L’autre face du « Coin Unit » abrite la mécanique ; contacts à nettoyer, parties mobiles à huiler…

 

 

 

 

 

Allons maintenant donner un soin de propreté à la planche.

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est mieux.

 

 

 

Les fusibles sont également passés par la case inspection.

 

Quelques heures plus tôt, cette zone ressemblait à ça.
de surcroit, les valeurs n’étaient pas les bonnes.

 

 

Un brin d’aspirateur est le bienvenue dans la caisse avant le retour de la planche.

 

 

 

 

Avant de poursuivre avec le fronton, revenons un instant sur les curieux fils sous le plateau.

 

Remettons ça au propre.

 

L’idée ici est de supprimer le fil noir en le remplaçant par un fil de la même couleur que celui d’origine.
Lorsque l’on intervient sur un flipper, on utilise un schéma sur lequel chaque fil est répertorié par sa couleur.
Ça évite les confusions.

 

Soudons le fil avec la bonne couleur à la place du fil noir.

 

 

 

 

La partie soudée est ensuite protégée par de la gaine thermorétractable.

 

 

Idem pour l’autre extrémité, soudure et gaine.

 

 

 

Passons au fil jaune et remplaçons-le également par un fil ayant la couleur indiquée sur le schéma, il s’agit du bleu.

 

Soudure et gaine réalisées, plaçons le fil correctement sur le plateau.

 

FRONTON CÔTÉ MÉCANIQUE

 

Les compteurs sont passés en revue ; nettoyage et contrôle.

 

Léger ponçage des contacts.

Du bon réglage de ces contacts, dépend le bon comportement de la gestion des scores du flipper.

 

La photo du dessous montre une vue de ces contacts.

Celui de droite est fermé quand le compteur indique 0. En revanche il doit être ouvert (c’est le cas sur la photo) quand le compteur indique 1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 7 – 8 -9

Le contact du milieu doit être ouvert à 0 et fermé (c’est le cas ici) le reste du temps
Le contact de gauche se ferme à 0 est reste ouvert sur les autres chiffres.

 

 

 

Serrage des vis de maintien.

 

Dégraissage de la platine en cuivre.

 

Les contacts situés sur la rouleau ont également droit nettoyage pour assurer une bonne liaison électrique.

 

Les compteurs sont ainsi, tour à tour, vérifiés.

 

 

 

Passons aux relais situés sur la longue rangée verticale à droite de la photo.

 

Contrôle du serrage.

 

 

Léger ponçage des grains de contact.

 

 

 

 

 

Il y a dans le fronton, le « Player Unit ». Un bloc essentiel, il achemine, entre autres, les ordres vers tel ou tel tableau en fonction de la situation du jeu.

 

 

Ses patins et rivets doivent bien nets et sa mécanique fonctionner sans anicroche faute de quoi le comportement du flipper sera incohérent.

 

Après un copieux dégraissage, c’est bien.

A l’arrière du « Player Unit » se cachent sournoisement beaucoup de contacts plutôt difficiles d’accès.

 

 

 

 

Quelques gouttes d’huile sur les parties mobiles de la mécanique.

 

 

 

 

Autre bloc absolument indispensable, le relais de la loterie.

C’est lui, en fin de partie, qui récompense (parfois) le joueur en lui offrant une partie supplémentaire.

 

Il comporte deux faces en cuivre avec une petite mécanique entre elles.

 

 

 

 

Retirons les vis de maintien pour nous occuper du cas de ce relais.

 

 

Nettoyons cette platine.

 

Voici la mécanique située entre les deux platines.

 

 

Lorsque tout est propre et ajusté, on passe au « Relay Unit ».
Son rouleau affiche en façade, aux joueurs, le nombre de parties gratuites pouvant être jouées.

 

 

Comme tous les bloc « Unit », il y a des contacts à régler, des pièces mobiles à huiler, des ressorts à vérifier.

 

 

 

 

FRONTON CÔTÉ ÉCLAIRAGE

 

 

Il y a beaucoup de points d’éclairage à vérifier.

 

 

On le voit, ces ampoules sont très oxydées,

 

les douilles ont également subi les affres du temps.

 

Décapage minutieux de chaque douille.

 

 

Lorsque les douilles sont nettes, la soufflette intervient pour évacuer les résidus.

 

 

 

Puis, les nouvelles ampoules en place on contrôle l’éclairage.

 

 

 

 

Nous en arrivons au…

 

PLATEAU

 

Retrait des décors, élastiques, plots…

 

 

 

 

 

 

Les plots prennent la route du bac à ultrasons.

 

Après 15 minutes, ils sont plus jolis.

Avec un second passage ce sera très bien.

 

Nettoyage des contacts et douilles du plateau.

 

 

 

 

 

 

 

 

Premier essai d’éclairage du plateau après remplacement des ampoules et des douilles propres.

 

 

Passage d’un nettoyant sur le plateau, début de remise en place des nouveaux caoutchoucs.

 

La mise en route mécanique du flipper m’a donné du fil à retordre (c’est le cas de le dire), quelques fils de la porte avaient été sommairement raboutés.
Ceux-ci ont un rôle majeur pour le lancement des parties.

 

Flèche mauve, il manque une pièce « Anti cheat switch ». L’absence de cette pièce n’est pas gênante à condition de bien souder les deux fils ensemble. Ici, ils sont simplement serrés.
Flèche bleue, sous le chatterton de fortune, les fils ne sont pas tenus.

 

 

Soudons les fils concernés.

 

 

Ajout de gaine thermorétractable pour une bonne isolation.

La flèche bleue, ce sont les fils qui étaient enrobés de chatterton. Ils sont désormais bien isolés et maintenus.

 

Lors de premiers essais de mise en route, un souci mineur se présente. Je le mentionne simplement pour l’anecdote.

 

Les points s’ajoutent sans cesse sur le compteur, ce n’est pas à proprement parler une panne. Il s’agit d’un réglage.

La lamelle (flèche mauve) touche la lamelle (flèche bleue), ça ne devrait pas être le cas. C’est pour cette raison que les points s’ajoutent en permanence.

Nous sommes ici, dans le bloc des cibles qui tombent lorsque la bille du joueur les percute.

On aperçoit (flèche verte) une partie de cible.

C’est au moment de la chute d’une cible que les points doivent être ajoutés au score.

 

Écartons donc un peu ces lames et tout rentre dans l’ordre.

 

Le bourdonnement que l’on entend à l’allumage du flipper provient d’un relais dans la caisse, sur la planche de fond. C’est relais U.

Il est fréquent que les relais bourdonnent, mais celui-ci est vraiment trop prononcé.

Le voici.
Je vais lui placer une rondelle spécifique pour limiter les vibrations.

 

Désormais il faut une oreille de chauve-souris pour déceler un bruit.

 

Même à l’intérieur de la caisse, à l’allumage c’est plutôt silencieux.

 

Remise en place de la plupart des éléments du plateau.

 

Essai de mise en route.

 

Il reste encore plusieurs choses à voir dont l’éclairage des bumpers. Ils sont en lien avec les fils défectueux sous le plateau qui avaient été ajoutés.

 

Les écrous décoratifs qui maintiennent les décors sont bien terne. On peut leur redonner un peu d’éclat. 

 

 

 

 

Occupons-nous à présent du lance-bille (flèche bleue)  et de l’armature (flèche mauve)

 

 

Changement des ressorts et du caoutchouc du lance-bille et une 1ère couche d’antirouille sur l’armature.  la seconde couche sera près séchage.

 

Ça nous laisse le temps, de regarder le plateau et l’éclairage des bumpers qui était en attente.
C’est désormais ok.

Les deux bumpers rouges sont allumés en permanence, le bumpers bleu, lui, s’allumera lors la bille passera dans le couloir B.

 

Avant de fermer le plateau, remplaçons les contacts des batteurs (flèche mauve).

Flèche bleue, les nouvelles cosses tiennent fermement.

 

 

La vidéo suivante montre que arrivons presque au bout du chemin.

Il reste des ajustements mineurs à faire (le tableau 4 s’allume en cours de partie, il ne doit pas le faire, le petit batteur de droite ne fonctionne pas bien..)

 

Il me faut également vérifier le jeu sur les quatre tableaux et m’assurer que le flipper claque aux points et à la loterie. 

Ce devrait être prêt d’ici lundi ou mardi.

 

Comme quoi, les essais ne sont pas inutiles.
Une lamelle, sans doute fragilisée, s’est brisée durant une partie.

 

Le relais contenant la lamelle est dans le fronton, c’est le relais des 10 points.

Rien de grave, il arrive qu’une lamelle casse.

 

La lame en question.

La lamelle s’est cassée au niveau de la flèche mauve. Elle était soudée au fil de la flèche bleue.

Il faut remplacée la lame cassée puis la souder au fil.

On voit peut-être mieux la cassure sur la photo suivante.

 

Retirons les élément et remplaçons-les.

 

 

 

 

Toujours dans le registre des lame, celle-ci (flèche mauve) est trop « ondulée ». La liaison électrique n’est pas franche, lorsque le contact de cette lame doit toucher celui du dessous.
La flèche bleue désigne une lame correcte. Plutôt que redresser une lame trop tordue, il vaut mieux la remplacer.

 

Bien, maintenant que ces petits soucis sont réglés, passons à quelque chose d’autre, faire une partie.

 

 

Les inserts sont peu trop creusés, la bille pourrait y rester parfois bloquée.
Pour anticiper, je mais mettre une couche de vernis incolore.

Deux ou trois de séchage et le flipper sera terminé.