Jungle Queen Vanda

On pourrait envisager une réunion de Reines de la jungle. C’est la quatrième de cette année 2020 à me rendre visite.

Fièrement conquérante, escortée par un fidèle tigre, la Reine armée règne sur son royaume.

Toutes les étapes ne sont pas décrites car il ne s’agit pas d’afficher
le détail de chaque opération mais de montrer les grandes lignes
de l’avancée de la révision en cours.

 

PLANCHE DE FOND

 

La planche prend la direction de l’établi.

Marquée par les années, la planche est particulièrement sale.

Voilà qui est mieux après un passage par la case shampoing.

 

Réglages des contacts.

En cas de doute sur un espacement de grains de contact, l’éclairage en arrière-plan est pratique.

 

Vérification du comportement des lamelles en fonction de la position du peigne (support blanc en plastique).
Selon que ce peigne se trouve au repos ou en position basse, les grains de contacts se touchent ou s’éloignent.

La photo du dessus montre le peigne au repos. Les deux contacts désignés par la flèche sont espacés, ce qui est normal pour ce relais.

 

Quand la position du peigne sera basse, ces mêmes contacts devront se toucher.

C’est à peine visible mais les contacts ne se touchent pas. La liaison électrique pendant une partie ne sera pas faite.
Ce qui naturellement entraînera une anomalie dans le jeu.

A l’aide d’un cambreur, le problème est corrigé.

 

 

Resserrage des lamelles.

 

Le bloc mécanique Coin Unit informe, entre autres, le flipper du nombre de joueurs dans la partie.

Ce module a deux faces : La partie mécanique…

 

… Et la partie liaisons électriques au travers de patins et rivets montés sur une plaque rotative entraînée par la partie mécanique.

Les flèches désignent quelques rivets et patins, c’est l’ensemble qui doit être bien nettoyé et ajusté.

 

Pour le moment, occupons-nous de la partie mécanique.
La roue crantée n’est pas à sa place, dans cette position la gestion des joueurs sera farfelue.
Je ne sais pas ce qui s’est passé mais la cause n’est pas naturelle. Rien de grave nous allons mettre tout ça en place.
La butée de la flèche rouge devrait être vers la flèche verte.
La butée de la flèche mauve devrait être vers la flèche bleue.

 

Retrait du bloc de lamelles. Un peu de chatterton pour les maintenir pendant l’opération.

 

Une fois le bloc de lamelles retiré, faisons tourner la roue pour bien placer les butées.

 

La goutte d’huile pour les parties mobiles.

 


La mécanique du Coin Unit est désormais fonctionnelle. Passons de l’autre côté.

 

Retrait de la plaque supérieure.

Ponçage léger des rivets, passage d’une couche de lubrifiant non gras pour favoriser la fluidité de la rotation des patins.

 

Les patins encrassés sont à nettoyer.

 

Le patin de gauche est particulièrement grippé, il ne remonte pas suffisamment pour établir une liaison correcte avec les patins qu’il devra toucher.

 

Voilà les patins tout beaux, prêts à retrouver leur place.

 

Graissage des engrenages du moteur.

 

La révision du reste de la planche se poursuit puis elle retrouvera sa place.

Et enfin, n’oublions pas l’aspirateur pour la caisse.

Le cordon d’alimentation a été remplacé.

 

FRONTON CÔTÉ MÉCANIQUE

 

contrôle des compteurs.

Au fil des années et des parties, les platines cuivrées des rouleaux de scores noircissent.
Nettoyons-les car l’idée est d’optimiser les liaisons électriques entre les divers organes du flipper.

Un bloc de compteur contient, pour l’essentiel,  la plaque en cuivre, le rouleau des points, une crémaillère, une bobine et des lamelles de contacts.

Ces contacts sont, selon la valeur du score, ouverts ou fermés. Naturellement, ils doivent être propres.

L’encadré et la flèche montrent où ces contacts sont situés.

Il n’y a pas de difficulté particulière mais il faut être attentif car parfois…

…Une anomalie pourrait passer inaperçue.

Il devrait y avoir quatre contacts, se faisant face à face par paire, comme dans le cercle rouge.

La flèche pointe sur l’endroit où une lamelle a cassé, il manque une lamelle et son contact.

 

Sur la photo suivante, faite avec un autre compteur, on distingue bien quatre contacts.

Retirons le bloc de lamelles. Le chatterton permet de garder l’ensemble solidarisé.

 

Les deux photos suivantes dévoilent bien la lamelle cassée.

 

La lamelle en place, je peux souder son fil.
Il ne restera plus qu’à remettre le tout en place.

 

La révision continue avec les relais, les connecteurs et autres contacts.

Sur le relais suivant, à peine visible, un brin de fil électrique est coincé entre deux lamelles. Enlevons-le, sinon il y aura des anomalies dans le comportement du jeu.

 

Au tour du Player Unit. Mal réglé, la gestion des billes, des joueurs, de fin de partie seront complétement incohérents.

Comme le Coin Unit de la planche, les rivets sont légèrement poncés et lubrifiés.
Sa mécanique sur l’autre face est contrôlée, ajustée.

 

L’unité de loterie, ce bloc double face est également examiné.
La platine de cuivre très encrassée peut être un obstacle aux liaisons électriques.

Une fois démontée, cette unité se nettoie facilement.

 

Le Replay Unit, ce gros bloc affiche le nombre de parties pouvant être jouées sans mettre de pièce dans le monnayeur.

Il fonctionne mal, les parties mobiles sont très très grippées.
Un peu de lubrifiant et de l’huile de coude pour décoincer les divers axes.

Ce ressort est trop mou, il ne parvient pas à faire son travail.

Changeons-le.

La partie cerclée en rouge est visible, via la vitre du fronton, par les joueurs. Le métal est plutôt rouillé, Ça n’empêchera pas le Replay Unit de fonctionner
mais nous allons tout de même lui faire une petite beauté.

 

Décapage.

Antirouille.

 

Et une jolie couche de peinture métal, ça donne de l’allure.

On retrouve la marque Gottlieb

 

 

FRONTON CÔTÉ ÉCLAIRAGE

La planche du fronton retirée permet de voir l’envers du décor de la Backglass.

Allons voir la planche de plus près.

Retirons les ampoules oxydées ou noircies, toute la beauté de la Backglass est mise en valeur par les éclairages de cette planche.
 

 

Des résidus tels que ceux dans le cercle rouge sont présents par endroits, le moment venu un nettoyage s’impose.

Les ampoules ont du vécu, les verres noircis manquent de transparence.

 

L’oxydation ne fait pas de cadeau aux ampoules.

Les douilles sont poncées afin retirer les dépôts liés à l’oxydation.

 

La soufflette complète l’opération brossage. Les résidus des douilles et de la planche sont enlevés.

Les ampoules neuves en place, quelques essais avant de remettre la planche dans le fronton.

 

 

PLATEAU CÔTÉ MÉCANIQUE

Le plateau retiré prend le chemin de l’établi.

 

Ce ressort est bien étrangement détendu (flèches orange).


Il manque une vis de maintien (flèche bleue).
Le ressort de rappel sera remplacé et une vis ajoutée.

Nettoyage, réglage des contacts.

Les lamelles de ce bumpers sont trop espacées, ce qui engendre des rebonds mollassons.
Ce cambreur me permet d’ajuster au mieux l’écart entre les lamelles.

Vue d’un autre angle.

Léger ponçage pour les douilles, et coton pour les inserts devenus trop sombres.

 

D’autres ampoules bien noircies.

Quand les douilles sont poncées et les ampoules changées, essais de l’éclairage.

 

patiemment, le Bonus Unit attend sont tour. Il est chargé, à la perte de la bille, de créditer les scores des bonus récoltés.

 

Les rivets et les patins ne sont pas à la fête.

Les contacts électriques seront plus francs ainsi.

 

 

Il me reste à remplacer le ressort du batteur et ajouter la vis de maintien du support.

 

 

 

PLATEAU CÔTÉ JOUEUR

 

Retrait des décors, plots pour un rafraichissement de printemps dans de l’eau savonneuse.

 

 

 

 

Contrôle et ajustement des contacts et douilles.

Des résidus métalliques trainent dans les bumpers.

 

 

Bien lumineux, le flipper a belle allure.

 

Un peu d’eau et de savon sur les faces de la vitre.

 

 

On s’approche de la fin de la révision.