Now

Now

Psychédélique et coloré à souhait.
Avec ce flipper, nous sommes en 1971.

Toutes les étapes ne sont pas décrites car il ne s’agit pas d’afficher
le détail de chaque opération mais de montrer les grandes lignes
de l’avancée de la révision en cours.

 

 

PLANCHE DE FOND

En route vers l’établi.

 

 

Avant d’entamer la révision de la mécanique, la soufflette du compresseur ne sera pas superflue.

 

Mission soufflette en cours…

 

On est mieux comme ça pour travailler.

 

La photo en dessous, c’est l’interrupteur de marche / arrêt, placé sous le flipper et que l’on manipule à la main.

Les fils sont très effilochés, à presque rien de faire un court-circuit.

 

 

En dessous, on ne reconnaît plus l’interrupteur et pourtant c’est le même.

Nettoyage de la plaque puis une couche d’antirouille. Fils proprement coupés et dénudés juste ce qu’il faut avant d’être soudés.

 

 

Contrôle des relais, contacts…

 

Retrait des relais de leur support.

 


Resserrage.


Ponçage léger des grains de contact.

 

 

Sur ce relais, dans la position actuelle de la languette blanche, les contacts devraient se toucher.
On voit assez bien que ce n’est pas le cas, il y un espace entre les deux grains.

Ce qui naturellement entraînera des dysfonctionnements lors d’une partie.

Les contacts en question devraient être espacés uniquement lorsque ce relais est activé (languette baissée).

Le cambreur pour redresser la lamelle.

C’est bien ainsi.

 

On facilement passer à côté, les lamelles sont en contact permanent car une des têtes de soudure est anormalement tordue.

Poursuite de l’examen des relais.

 

Contrôle également pour les dizaines de lamelles du moteur.

Sous la surface du moteur, d’autres contacts.

 

 

 

Une panne sournoise se cache dans le moteur.

C’est à peine visible, une lamelle est brisée. Une petite partie est manquante.
La lamelle est coupée  au niveau de la flèche mauve.

Ce contact ayant un rôle dans la procédure de démarrage, ça génère des anomalie de comportement. 

 

Cette lamelle retirée, je peux la remplacer.

Cette « Bank » abrite plusieurs relais également essentiels, entre autres, la gestion des joueurs.

 

 

En basculant le bloc on accède aux contacts.

 

Les connecteurs mâles et femelles aussi légèrement poncés afin d’optimiser les liaisons électriques entre les différentes partie du flipper.

 

 

 

La valeur du fusible qui est ici devrait être de 5A, celui en place est un 15A.
Il est bien entendu immédiatement remplacer.

Le cordon d’alimentation a du vécu, il craquèle par endroit, il est sage de le remplacer également.

C’est chose faite.

 

Revenons un instant sur la « Bank »

Une volumineuse bobine est chargée de réarmer d’un coup tous les relais de cette « Bank ».

Ca demande de la puissance, ce qui passe par de bonnes soudures aux bornes de la bobine pour une liaison électrique optimale.

On le voit, ici les soudures ne sont pas top.

 

Retrait des fils.

Nettoyage des bornes.

 

Soudure

C’est bien comme ça

 

PLATEAU CÔTÉ MÉCANIQUE

Un bel éclairage des plateaux du jeu apporte un charme tout particulier aux flippers. 

Les douilles doivent être conductrices, le verre ampoules bien transparent et les inserts (comme celui de la flèche mauve) propres et translucide.

Ce qui donnera une jolie lumière colorée côté joueur.

L’intérieur des douilles sera également légèrement poncé.

 

Contrôle des éclairages.
Cette douille défaillante a nécessité un point de soudure pour retrouver une bonne liaison électrique.

Les contacts nettoyés.

 

 Sur la « bank » des cibles rouges, un fil entortillé relie de manière très personnelle, des cosses de lamelles (flèches mauves).

À la flèche bleue, ce sont des cosses qui font contacts alors qu’elles devraient au contraire ne pas se toucher.

C’est difficile à voir sur la photo, il y a aussi un fil conducteur (cercle rouge) qui établit une liaison électrique entre la cosse et un brin de fil du câble opposé.

 

Retrait du fil mal en point.

Et soudons correctement un fil tout du long des cosses, il n’y aura ainsi plus de souci.

 

 

Ouverture de la bank des cibles blanches, deux des cibles coulissent trop « mollement », vérification des ressorts de rappel.

 

 

Contrôle des relais.

 

Le fusible du dessus est à remplacer, le fil électrique n’a pas sa place.

 

Nettoyons l’oxydation probablement due au fil.

 

Avec un beau fusible de de 2A

 

Nettoyage des connecteurs.

 

 

FRONTON CÔTÉ MÉCANIQUE

 

Commençons par les compteurs de score.

La platine cuivrée soulevée, on accède aux contacts et à la mécanique d’entraînement du rouleau de points.

Ce sont les contacts fléchés en mauve qui feront office de pont électrique entre les pistes de la platine imprimé.

 

Nettoyage et contrôle des contacts.

Dans l’encadré rouge, cette pièce s’appelle « le plongeur ». Lorsque la bobine du compteur est électriquement activée, le plongeur se précipite vers la gauche de la photo.
Les lamelles cerclées de bleu seront alors en contact et les lamelles cercle en mauve s’écarteront l’une de l’autre.

Il s’agit de vérifier sur chacun des compteurs si le comportement est le bon.

En déplaçant manuellement le plongeur on peut le vérifier.

Il y a également d’autres contacts à contrôler sur les compteurs.

 

 

 

Nettoyage des platines imprimées pour assurer de bonnes liaisons électriques.

 

 

 

Il a un souci potentiel ici,

Désignées par les flèches mauves, ces mauvaises soudures ne tiennent pas bien, elles sont en passe de lâcher et les fils électriques d’aller toucher le métal du compteur.

Je les referai un peu plus tard lorsque j’enlèverai le fronton de son habitacle.

 

Pour le moment, passons aux relais.

 

Commençons par la colonne de gauche en retirant les relais de leur support.

Serrage, contrôle, ajustement.

 

Ensuite , idem pour la colonne de droite. Ces relais ont en charge la remise à zéro des scores.

Chaque relais est ainsi examiné.

 

Un autre souci potentiel sur l’unité de loterie (encadré mauve / jaune).

 

Le fil des flèches mauves tient plus ou moins. Il n’est pas soudé, il est enroulé. Ca pourrait être un rafistolage que faisait les techniciens dans les années 70.

Ils devaient réparer au plus vite les flippers en exploitation dans les troquets.

Je m’en occuperai en même que les fils à ressouder sur l’un des compteurs.

 

En attendant voyons le « Player Unit »

 

Ce n’est rien mais les rondelles anti-desserrage ce ne sont pas toutes au bon endroit.

Celle de la flèche mauve est bien placée.

A la flèche bleue, il manque cette rondelle de sécurité.

La rondelle de la flèche jaune est celle qui devrait être à la flèche bleue car la languette de la flèche blanche possède une rondelle anti-desserrage (cette languette devrait sur le dessus du triangle métallique).

Après nettoyage et réglage du « Player Unit », nous mettrons les choses à la bonne place.

 

Les rivets ont besoin d’un petit décrassage de routine.

 

Un ponçage léger, un peu de lubrifiant non gras

 

On peut passer aux contacts à l’arrière du « Player Unit »

Il manque une petite goupille, flèche mauve.

 

Nettoyage des dizaines de contacts.

 

La goutte d’huile aux parties mobiles.

 

 

Rondelles anti-desserrage désormais bien placées.

 

 

 

PLATEAU CÔTÉ ÉCLAIRAGE

 

L’envers du décor bien visible sans la planche intérieure.

 

C’est cette partie qui donnera à la « Backglass », côté joueur, toute la flambe en brillant de tous ses feux.  

 

Retrait des ampoules aux multiples décennies.

 

nettoyage des douilles.

 

 

 

Remplacement des ampoules et essais.

 

Tous les points d’éclairage sont vérifiés.

 

 

Il est temps désormais de revenir sur les soucis des fils aux soudures approximatives.

 

Retirons l’ancienne soudure pour en faire une toute propre.

 

La même opération est faite sur l’autre fil et pour finir les fils sont isolés avec de la gaine thermorétractable.

 

Il y a également l’unité de loterie qui a un souci de fil.

 

On le voit, ce sont des fils qui étaient entortillés l’un à l’autre avec une efficacité toute relative.

 

Retrait de l’ancienne soudure, ça me permet de passer un nouveau fil dans l’anneau de soudure.

 

Il reste à souder ces deux fils ensemble.

 

Et mettre là aussi une gaine thermorétractable.

 

Essai de la phase d’initialisation

 

 

Des ajouts de photos ont été faits :

Moteur

Bank

Banks de cibles

 

La piste d’arrivée n’est plus très loin.

Nettoyage du plateau, retrait des décors, ajustement des contacts.

 

 

 

Sous ce modèle de flipper, des lampes sont placées sous « l’Apron » désigné par la flèche.

 

Les douilles sont ajustées et nettoyées.

 

Un passage par la case propreté.

La mécanique du flipper est ici en fin de partie, en Game Over.

Lorsque « l’Apron » sera remis, la lampe de la flèche grise éclairera la carte des règles du jeu

Celle de la flèche mauve éclaire la carte des scores à atteindre pour gagner une partie gratuite.

La flèche rouge pointe sur la lampe ou est écrit : GAME OVER.

 

Avant de remettre « l’Apron », remettons en place les plots, caoutchoucs et décors.

 

Les élastiques présents sur le flipper sont en bon état, j’ai même l’impression qu’ils ont récemment été installés. Ce n’est pas la peine de les remplacer Sauf un. Il s’agit du gros caoutchouc de rebond qui est fatigué, nous le verrons dans un instant.

Même constat pour quasiment toutes les ampoules du plateau de jeu.

 

Les caoutchoucs posés, on s’aperçoit que par endroit les grains de contacts électriques ne sont pas assez espacés. Ce qui provoquera des anomalies de fonctionnement.

En revanche à d’autres endroits, c’est l’inverse, les contacts sont trop écartés, des points ne seront pas comptabilisés dans les scores des joueurs.

Tout ça se règle très bien avec un cambreur.

 

Caoutchoucs, plots et décors remis en place.

La mécanique est ici, en mode un joueur à la 1ère bille.

La flèche désigne l’ampoule qui éclairera le chiffre 1 sous « l’Apron »

On le voit maintenant, le chiffre 1 est bien éclairé. Il signifie que nous sommes en 1ère bille de la partie.

En flèches bleues, les lumières provenant des ampoules, sous l’apron, de la carte de la règle du jeu et des scores à atteindre. 

 

Le gros caoutchoucs de rebond, contrairement aux autres élastiques, était fatigué.
Il peut sereinement prendre sa retraite.

 

 

 

Le successeur bien en place.

 

 

Le lance-bille est également souffrant, l’extrémité est aplatit comme comme frappée par une enclume.

Ce qui naturellement empêche de mettre le caoutchouc protecteur servant lors du lancement d’une bille.
En mettant un caoutchouc maintenant, il serait déchiré.

 

On voit mieux le souci sur les photos suivantes.

 

On pourrait remplacer le lance-bille mais on peut aussi le limer pour lui remettre en état.
Lorsque c’est possible, je préfère réparer que remplacer.

Alors, allons vers le touret.

L’impact entre le lanceur est la bille sera ainsi bien amortit.

 

Jour de bain pour la vitre.
Recto-verso bien sûr.

 

 

Des essais à la recherche des anomalies.

 

 

Essai sur quatre tableaux

 

Nous y voilà, la révision est terminée.

Un dernier point aura demandé un peu de temps, le xylophone (encadré en rouge).

Il produit, durant les parties, ce son si spécifique des flippers d’antan.

Pour fonctionner pleinement, il doit être relié au flipper par quatre fils (1 fil commun et 1 fil par lame).

or, sur celui, j’en vois uniquement trois (flèches mauves)

 

Mais où est donc passé le 4ème fil ?

Le bout de schéma suivant donne une information importante, la couleur du fil que l’on cherche.

 

 

 

Désigné par le trait bleu, ce chemin conduit à « hundreds chime », la lamelle tinte lorsque le joueur fait 100 points. La couleur de ce fil dans le flipper est SL-BLK (ardoise – noir) Ce fil est bien présent.

Désigné par le trait rouge, ce chemin conduit à « tens chime », la lamelle tinte lorsque le joueur fait 10 points. La couleur de ce fil dans le flipper est GR-BLK (vert – noir) Ce fil est bien présent.

Désigné par le trait marron, ce chemin conduit à « ones chime », la lamelle tinte lorsque le joueur fait 1 point. La couleur de ce fil dans le flipper est BR-BLK (marron – Noir) .

C’est précisément le fil que je trouve pas.
Maintenant que nous connaissons la couleur du fil absent, on peut partir à sa recherche.

 

Nous allons le voir, le fil a été coupé (pour quelle raison ???) dans le toron de l’encadré bleu.

une fois extirpé, on le voit ce sont les couleurs indiquées sur le schéma.

L’idée est de rallonger le fil en le soudant à un autre fil.

Dénudons-le.

 

Afin de garder la cohérence avec le schéma, le fil ajouté est de la même couleur.

Flèche mauve, les fils sont soudés. Flèche bleue, c’est de la gaine thermorétractable pour recouvrir la partie soudée.

La gaine en place, il reste mettre une cosse à l’autre bout du fil. C’est la partie qui ira sur l’une des bobines du xylophone.

Fil dénudé et cosse installée, on y est presque.

La cosse de l’un des deux autres fils ne tient pas. Je la remplace.

 

Les fils peuvent désormais être raccorder.

 

Les flèches mauves, indiquent où vont les fils colorés.

L’emplacement de la flèche bleue est pour le fil commun aux trois bobines, il est noir.

Une autre vue.

 

Un léger ponçage pour assurer de bonnes liaisons électriques.

 

Rangeons correctement le toron de fil.

Le xylophone est prêt à carillonner  comme autrefois.

 

 

Regardons le xylophone en action.

 

Le flipper est prêt. 

 

Souhaitons bon retour au Now et à son propriétaire.