RoyalFlush

ROYAL FLUSH

Un flipper de 1976 très apprécié.

 

PLANCHE DE FOND

Retirons la planche de fond.

 

Direction l’établi.

 

 

Occupons-nous des relais.

 

Retrait des goupilles de maintien.

 

 

 

Une fois les relais sortis de leur support, on peut les contrôler.

 

Nettoyage des contacts.

 

 

Vérification du bon écartement des lamelles, flèches bleues.
Avec le « peigne », flèche mauve au repos.

 

Puis le « peigne » en position activé.

 

La bobine désignée par la flèche a bien chauffé. Ce n’est pas forcément synonyme de défectueux, d’autant que cette bobine-là est celle du game over, elle prévue pour.
Nous verrons lors des essais ce qu’il en est.

 

Serrage des vis de maintien des relais.

 

 

Contrôle des têtes de soudure, pour s’assurer qu’elles ne ne touchent pas entre elles.

 

 

On peut désormais passer à l’autre rangée de relais pour les mêmes contrôles.

 

 

 

 

 

 

La soufflette pour enlever tous les résidus.

 

Léger ponçage des connecteurs.

 

 

 

Ici, je retire ce domino pour le remplacer par une soudure.

 

Domino enlevé et soudure faite.

Et de la gaine thermorétractable.

 

 

Passons au moteur, la pièce maitresse du flipper.

 

Léger ponçage des grains de contacts.

 

 

Il manque ici, la goupille de maintien.

 

En basculant le moteur, je peux graisser les engrenages.

 

 

 

Le moteur vérifié, je mets une goupille de maintien.

 

 

Nous arrivons au « Coin Unit ».
C’est le bloc qui indique au flipper le nombre de joueurs engagés dans une partie.

 

Retrait de la came supérieure.

 

 

Dégraissage des rivets.

 

Et sur l’autre face du « coin unit », un peu d’huile sur les parties mobiles.

 

Remettons les relais en place.

 

 

 

LE PLATEAU

 

 

 

Retrait des écrous décoratifs et des décors.

 

 

Retraits des caoutchoucs.

 

Retrait des plots des décors et de la visserie.

 

 

Retrait des ampoules.

 

L’ampoule du bumper est cassée par l’oxydation.

 

 

 

Ponçage des douilles de lampes.

 

 

 

 

 

 

Léger ponçage des grains de contacts.

 

 

 

Profitons de ce que le plateau soit tout nu pour s’atteler à son revers.

 

 

Direction l’établi.

 

Là aussi, léger ponçage des contacts.

 

 

 

 

 

Serrage des vis de maintien des lamelles de contacts.

 

Sur ces trois fusibles, la valeur n’est pas indiquée, il n’est pas possible de savoir s’ils sont adaptés.

 

Je vais me baser sur le schéma pour mettre les bons fusibles.

On voit que les couleurs de fils (à droite) violet et vert correspondent à des fusibles de 1 ampère et le fil marron à un fusible de 1/2 ampère.
C’est que je mettrai.

 

Sur ce support de batteur les vis (flèches mauves) sont desserrées et la vis (flèche bleue) est manquante.

Naturellement je mettrai tout ça en ordre.

 

 

Retrait des ampoules.

 

 

Ponçage des douilles.

 

 

 

 

Nettoyage des « inserts », ils sont translucides et leur éclairage donne un bel aspect au plateau côté joueur.

 

 

 

Remplacement des ampoules et essais des éclairages.

 

 

Je vais pouvoir remettre dans la caisse du flipper la planche de fond et le plateau.
Mais avant, il y a une petite intervention à faire.

 

Les endroits de la plaque désignés par les flèches ne tiennent pas.
On le soit le sol sur une bonne partie.

 

Quelques vis par dessous et c’est beaucoup mieux.

 

 

Remettons planche de fond et plateau.

 

Avant de remettre les éléments du plateau, nettoyons les écrous de décors avec l’opération polissage.

Ils sont ternes pour le moment.

 

Voilà qui est mieux.

 

On peut replacer les éléments du plateau.

Il y a encore quelques retouches par endroits à faire.

 

La prochaine étape sera le fronton

 

Prenons un instant avant de passer au fronton, une ou deux petites choses sont à faire dans la caisse.

Des cosses sont cassées, elles ne tiendront pas sur les lamelles de contacts.

 

Remplaçons les cosses endommagées par de jolies cosses solides.

 

Ce support métallique n’est pas jojo.
Un bon passage de brossage et de la peinture antirouille lui fera du bien.

 

Retrait du support.

 

Remise en place.

 

On en profite pour mettre tout beau le lance-billes en changeant ses ressorts et l’embout.

 

 

Passons maintenant au fronton côté éclairage.

Retrait de la planche interne du fronton.

 

 

Retrait des ampoules.

 

Ponçage des douilles.

 

 

 

 

 

Puis la soufflette pour retirer les résidus.

 

 

 

Installation des nouvelles ampoules.

 

 

Essais des éclairages.

 

 

Chaque point d’éclairage est ainsi contrôlé.

 

Nous pouvons ensuite aller voir le fronton côté mécanique.

 

Les compteurs.

 

Retrait des rouleaux.

 

Ouverture du rouleau.

L’objectif est de nettoyer / dégraisser la plaque en cuivre (flèche mauve)

de s’assurer du bon fonctionnement de la mécanique (encadré)

et de contrôler / nettoyer les grains de contcts des lamelles (flèches bleues)

 

 

En retirant le rouleau, on découvre la mécanique gérant la rotation de celui-ci.

 

 

Léger ponçage des grains de contacts des lamelles.

 

 

 

Ce sera le même excercice pour les autres compteurs.

 

 

Passons au « Player Unit », une pièce essentielle qui seconde le moteur.

 

 

Retrait du plateau supérieur.

 

Nettoyage / dégraissage des rivets.

 

 

 

Puis, en basculant le « Player Unit » on atteint sa mécanique et sa rafale de lamelles.

 

 

C’est un travail qui prend du temps, il est essentiel.

 

Ensuite nous passons aux relais.

C’est relais-là servent à faire avancer les rouleaux des scores de 10, 100 et 1000 points et également à la remise à zéro des compteurs.

 

Retrait du support de maintien.

 

Ponçage des grains de contacts.

 

 

Serrage des vis.

 

Le relais suivant a un aspect différent.

C’est le relais de la loterie qui s’affiche en fin de partie.

 

Il comporte deux plaques de cuivre et un peu de mécanique entre les plaques.

Apporte-lui les soins nécessaires.

 

L’autre côté du relais.

 

 

Retrait des éléments.

 

Nettoyage de la plaque pour assurer des bonnes liaisons électriques lors des parties de jeu.

 

La petite mécanique entre les plaques.

 

L’autre plaque est également nettoyée.

 

 

Une sorte de tradition, j’aime bien que la vitre du plateau de jeu soit lavée en fin de révision.

Nous y sommes pratiquement.

 

 

Une vidéo de presque fin de révision.

Il reste quelques retouches deci delà et nous serons bien.