Spirit of 76

Spirit of 76

Un chouette flipper célébrant le bicentenaire des Etats-Unis d’Amérique – 1776 – 1976.
De David Crockett à la conquête spatiale.

Toutes les étapes ne sont pas mentionnées car il ne s’agit pas

d’afficher en détail chaque opération mais de montrer les grandes

lignes de l’avancée de la révision en cours.

 

PLANCHE DE FOND

C’est elle, juste en dessous.

Posons-la sur le tréteau de travail.

 

Avant même de commencer la révision de la planche, je remarque une étrangeté.

Des fils de la bobine (flèche mauve) devrait être reliés au support (flèche bleue)

 

Comme on peut le voir sur la photo suivante, issue d’un flipper identique.

Une autre bizarrerie, ces fils noir/jaune et rouge entortillés.

Ils sont à une extrémité reliés électriquement à une bobine (flèches jaunes) et l’autre extrémité relié à rien (flèche mauve).

Pourquoi ces fils ont été mis ??

Ce mystère ne sera pas éclairci. En revanche ces fils seront retiré le moment venu.

Passons au contrôle des relais.

 

Retrait de la goupille qui maintien le relais sur son support.

 

 

Le relais peut alors être extrait de son  logement.

 

Lorsque tous les relais sont libérés, il ne reste plus qu’à les contrôler.

 

Serrage des vis de maintien.

 

 

 

Léger ponçage des grains de contact.

 

 

 

 

Les connecteurs ont également droit aux soins.

 

 

 

 

Le « Coint Unit », un module important. Ils indique au flipper le nombre de joueurs engagés dans une partie.

Une structure avec deux faces.

 

Une partie bien mécanique. Notons le ressort principal qui est à la rue.
Il sera remplacé.

 

Et une partie essentiellement composée de patin et rivets.

Le premier cercle devrait bouger lorsque j’actionne la bobine.
Ce n’est pas le cas, la mécanique est coincée.

 

 

 

 

Les rivets bien propres permettront des liaisons électriques efficaces.

 

Léger ponçage.

 

Quelques gouttes d’huile sur les parties mobiles.

Avec un beau ressort bien adapté.

 

Le « Coin Unit » est désormais fonctionnel.

 

La pièce essentielle du flipper, le moteur.

Nettoyage et ajustements.

 

 

 

Le moteur tourne grâce a des engrenages, ils ont besoin d’un peu de graisse pour fonctionner en douceur.

 

Le moment fraicheur pour la planche, la soufflette.
Retrait des résidus.

C’est tout de suite plus agréable.

 

 

La planche étant débarrassée de résidus, nous pouvons remettre les relais dans leur support et les tester.

 

 

En appliquant une tension de 25 volts, je teste tour à tour le comportement des relais.

Lorsque la bobine est ok, le peigne du relais s’active.

 

Deux bobines sont en panne.

Voici l’une d’elle.

Elles seront remplacées.

La seconde bobine ne présentait qu’un léger souci de connexion de fil, une fine soudure et la bobine est à nouveau fonctionnelle.
Il n’y a donc qu’une seule bobine à remplacer.

 

Une fois en place, on teste…

 

 

 

Il est temps de passer l’aspirateur dans la caisse avant le retour de la planche.

 

 

 

 

PLATEAU CÔTÉ MÉCANIQUE

Nous avons du pain sur la planche.

 

Le plateau bien installé sur l’établi attend que le travail commence, alors en route…

 

 

Léger ponçage des contacts, vérifications et ajustements.

 

 

 

 

 

Le contact suivant, ne peut pas fonctionner.
Les lamelles des flèches mauves sont trop éloignées.

 

Ces lamelles doivent se toucher lorsque la bille, sur le plateau de jeu, passet sur le « rollover » désigné par le flèche bleue.

Sous l’effet du passage de la bille, ce « rollover  » soulève la lamelle de la flèche mauve du bas. Les deux lamelles entrent alors en contact.

 

 

Même lorsque le « rollover » est déplacé (flèches bleues), les contacts ne se touchent pas.
Ll s’agit d’un contact particulièrement important, placé sous l’apron. S’il ne fonctionne pas, le joueur restera toujours en 1ère bille.

 

Ce n’est rien de grave car se souci se corrige aisément.
À l’aide d’un cambreur la lamelle supérieure est redressée.

Et c’est ok….

 

Mais il reste une anomalie que nous allons corriger.

Après le passage de la bille, le « rollover » doit revenir à sa position de départ.
Utilisons un tournevis pour simuler le fonctionne du « rollover ».
On le voit, malgré de retrait du tournevis le « rollover » ne revient pas à la case départ.

 

Quelques gouttes d’huile et ça repart.

 

 

Poursuivons avec les contacts.

Le bloc suivant est la 3bank » contenant l’une des rangées de cibles.
Lorsqu’une cible est percutée par la bille, elle descend le long de lamelles de contact.

C’est à ce moment que ça génère des points pour le joueur.

 

Les flèches rouges indique la cible.

Les contacts de la flèche mauve sont convenablement séparés, la distance entre les grains de contacts est très bien.

En revanche, les lamelles de la flèche bleue sont trop proche. Bien que les grains ne se touche pas, il s’effleurent tout de même.
À la moindre secousse du flipper, ces grains se toucheront et nous aurons des anomalies de points.

Par exemple : avec les vibrations du lancement d’une partie, avant même d’avoir envoyer la bille sur le plateau, le score du joueur sera incrémenté.

Et ce n’est pas bien du tout, car lorsque des points sont crédités au 1er joueur, on ne peut plus ajouter de joueurs. Seul le 1er tableau sera fonctionnel.

Alors redressons un peu ces fameuses lamelles.

Encore une fois le cambreur intervient.

 

 

C’est bien ainsi.

 

 

Voilà le comportement d’une cible percutée et le marquage des points.

C’est uniquement lorsque la flèche mauve (1ere cible) apparaît que le score du joueur est crédité.

Les contacts des lamelles ne doivent jamais se toucher avant ou après.

 

Maintenant que les lamelles sont propres et ajustées, voyons un autre souci.

Au niveau des flèches bleues, il y a des caoutchoucs amortisseurs d’impact.
Lorsque les cibles abattues remontent à leur place initiale, elles sont puissamment remontées par une armature métallique.
C’est un caoutchouc spécifique qui a la charge d’amortir l’arrivée de cette armature .

À la position de la flèche mauve, on distingue qu’il manque le caoutchouc en question.

Nous allons en mettre un et remplacer les autres qui sont probablement bien usés.

Sur la photo suivante, on voit peut-être mieux les emplacements.

Retrait de l’un des caoutchoucs.

 

Il est fatigué.

 

 

À droite un caoutchouc neuf.

 

Une fois les amortisseurs retirés, on peut placer les nouveaux.

 

 

Il reste à faire la même chose sur la seconde « Bank » (flèche mauve).

 

 

La structure contenant une grosse bobine de remontée des cible est noircies (flèche mauve).

 

 

Alors que sur l’autre « Bank » de cible ce n’est pas le cas.

Pas de conclusion pour le moment, je verrai lorsque le flipper sera prêt à être testé.

 

Voyons à présent les relais.

 

Retrait de leu support.

 

Ponçage tout doux et ajustements.

 

 

 

Serrage des vis de maintien.

 

Vérification du comportement des lamelles avec le peigne au repos ou baissé.

 

 

La « Bank » principale est truffée de lamelles.

 

Il faut la basculer pour contrôler les jeux de contacts.

 

 

 

Les relais, à l’intérieur de cette « Bank » sont activés par des bobines.
Selon la position du relais, des liaisons électriques sont établies ou non.

 

Avec le tournevis, je simule l’action de la bobine et relais « tombe ».
Je devrais tout de même m’assurer que les bobines sont bonnes pour le service.

 

Il est temps de nous occuper des éclairages.

Ampoules à remplacer, douilles à poncer.

 

 

Ces deux rangées sont celles des bonus. Pour chaque bonus engrangé par le joueur une ampoules, sur le plateau, s’éclaire.

 

Dévissage des rampes.

 

 

 

Retrait des ampoules et ponçage des douilles.

 

 

 

 

 

Les « inserts », ils sont translucides et nombreux sur le plateau. Ils servent à laisser passer un éclairage blanc ou coloré vers le joueur.
Salis avec les années, donnons-leur un peu de propreté afin d’obtenir un bel éclairage.

 

 

 

 

 

 

Tous les « inserts » seront nettoyés de la sorte.

 

 

Ampoule remplacées, testons tout l’éclairage.

 

 

 

Le fil arrivant à cette douille est sur le point de rompre, il tient à peine.
Je le souderai avant de remettre le plateau dans le flipper.

 

 

 

 

Petit ponçage des connecteurs pour assurer de bonnes liaisons électrique entre le plateau et le reste du flipper.

 

 

 

Ce fusible (flèche mauve) est à retirer immédiatement.

Le schéma indique la valeur en ampère qu’il doit avoir. On retrouve cette valeur également sur l’étiquette (flèche bleue) : 0.5A = un demi ampère

 

 

Celui qui est en place est de 25 ampères 😯 

Alerte rouge et remplacement.

 

Mettons en place un fusible avec la bonne valeur, on lit sur le nouveau fusible 500mA. C’est à dire 0.5A = un demi ampère.
C’est ce qu’il faut.

 

Allons maintenant voir le « Bonus Unit »

 

 

Faisons un bon dégraissage.

 

Sur l’autre face, un peu d’huile aux parties mobiles, ajustement des contacts et contrôle des ressorts de rappel.

 

 

 

FRONTON CÔTÉ MÉCANIQUE

 

 

Contrôle des compteurs.

 

Il s’agit de vérifier, nettoyer, ajuster les points suivants :
Flèche mauve, dégraisser la platine en cuivre

Flèche verte, s’assurer du bon déplacement de la crémaillère qui est véhiculée par le plongeur en métal

Flèches bleues, lamelles de contacts.

Flèche orange, s’assurer que le ressort est pleinement fonctionnel, sans quoi la roue des scores ne tournera pas.

 

 

 

Le plongeur (flèche verte) n’est pas activé par la bobine cachée sous l’armature de la flèche bleue.

Flèche mauve, il s’agit de la crémaillère permettant à la roue des scores de tourner comme une horloge.

Dans  cette position, les contacts du cercle rouge sont ouverts, ils ne se touchent pas.
Et les contacts du cercle jaune sont fermés, ils se touchent.

Tout va bien.

 

Quand le plongeur entraîne la crémaillère, les contacts des cercles inversent leur comportement.

 

Le compteur contrôlé, il peut regagner sa place.

 

Puis c’est au tour du suivant, jusqu’au dernier.

Sur celui-ci, une lamelle est brisée au niveau de la flèche mauve.
Elle devrait rejoindre le haut de la lame de la flèche bleue.

La lamelle sera remplacée.

 

Ici, il manque les vis de maintien de la platine.

 

 

 

 

Ailleurs, une autre lamelle brisée.

 

Ici, une autre vis de maintien absente.

Les lamelles cassées et les vis manquantes seront remplacées.

 

 

Passons aux relais.

Ces relais-là servent :
– à la remise à zéro des scores lorsqu’une nouvelle partie est lancée.
– à créditer les scores de 10 points, 100 points et 1000 points.
– à afficher un numéro de loterie en fin de partie.

 

 

Retirons les relais de leu support.

C’est vraiment très encrassé.
La soufflette sera la bienvenue en fin de révision du fronton.

 

Serrage des vis de maintien des lamelles.

 

 

Léger ponçage des grains de contact.

 

 

 

Ce relais-là n’est pas au top.

 

 

 

 

C’est un relais avec deux plaques. Entre les deux il y a une petite mécanique à contrôler.

 

 

Dégraissé, nettoyé, c’est mieux.

 

Ce sont les points de cette pièce qui font un pont électrique reliant les partie de la platine.

 

On voit sur la photo suite suivante, une partie de la pièce est sur le cuivre C et l’autre sur l’un des chiffres.
On comprend que ce pièces doivent être propres.

 

C’est mieux après.

 

Le « Player Unit arrive.

 

 

Il est bien bloqué, le bougre.

 

Nettoyage des rivets.

 

 

Basculons le « Player Unit » pour atteindre la multitude de jeux de contacts et la mécanique.

 

 

 

 

Flèche verte, il faut légèrement graisser les rouages.
Flèches bleues, quelques gouttes d’huile pour les parties mécaniques mobiles.
Flèche mauve, vérifier les différents ressorts.

 

Celui-ci est clairement fatigué.

 

Il est remplacé.

Après avoir remplacé les lames cassées, allons de l’autre côté du fronton.

La flèche est au niveau de la lame cassée, celle sui doit être remplacée.

 

 

C’est fait.

 

 

FRONTON CÔTÉ ÉCLAIRAGE

 

 

Retrait des ampoules.

Ponçage de toutes les douilles.

 

 

 

 

 

 

 

La soufflette pour évacuer les résidus.

 

 

 

Installation des nouvelles ampoules.

 

 

Essais des éclairages.

 

 

 

 

 

Sans oublier l’ampoule clignotante.
C’est elle qui allume par intermittence, le texte « GAME OVER » sur le froton.

 

 

 

 

PLATEAU CÔTÉ JOUEUR

 

 

 

Il y a du travail à faire, le plateau n’est pas jojo pour le moment.

 

 

 

 

 

 

Retrait des décors.

 

 

 

Retrait des plots et des caoutchoucs.

 

Les parties (flèches mauves) sont cassées, elles servent à maintenir fermement la pièce en arc de cercle.

Cette pièce reçoit de nombreux impact car elle abrite le lieu convoité par le joueur pour obtenir « l’extra ball », « le double bonus » et le « special ».

 

 

La flèche bleue indique la troisième partie cachée, que nous voyons sur la photo qui suit.

 

Continuons à retirer les plots et les caoutchoucs et la visserie.

 

Retrait des ampoules.

 

Une ampoule brisée est prisonnière, elle sera bien entendu libérée et rejoindra ses collègues à la déchèterie.

 

Le plateau est maintenant dégagé.

 

 

Pendant que je m’occupe du plateau, les plots et la visserie vont faire trempette dans le bac à ultrason.

 

De l’eau, du produit nettoyant, de la chaleur, des vibrations pour nettoyer au mieux tout ce petit monde.

 

Dans les bocaux en verre, j’ai mis des petites pièces, les écrous décoratifs.

 

C’est parti pour une trentaine de minutes.

 

 

Léger ponçage des contacts.

 

 

L’objectif est de décrasser les grains de contacts (flèches mauves) afin que les liaisons électriques soient franches.

 

 

 

Les douilles sont également poncées.

 

 

 

 

 

Je peux maintenant entamer la partie beauté du plateau.

Il y a encore du travail mais c’est pas trop mal, je trouve.

 

Les caoutchoucs neufs sont là mais il encore trop tôt pour les placer.

 

Le bac à ultrason a terminé, les plots ont meilleure allure.

 

L’arche haute a ne nombreux points de rouille, Je la retire pour lui appliquer de l’antirouille et repasser de la peinture blanche.
Ca me permettra également de nettoyer sous celle-ci.

 

 

Nous voyons le joli blanc d’origine lorsque l’on retire la porte battante.

 

Masquons la plaque avec les inscriptions pour la protéger.

 

Un peu d’huile de coude.

 

L’arche peinte et séchée retrouve sa place en haute du flipper.

 

 

 

 

Retirons « l’apron », c’est le grand bloc sous la flèche.

 

 

Y’a de la rouille et de la vieille poussière agglomérée au fil des ans.

La pièce rouillée fait partie de la rampe de lancement de la bille vers le couloir du plateau.

 

 

L’idée est de retirer toutes pièces pour les dérouiller et appliquer une peinture antirouille.

 

 

 

Ah voilà qui est plus joli.

Les pièces sont en train de sécher, je les remettrai demain.

 

Il me tarde de faire un essai d’éclairage du plateau lorsque le flipper est allumé.

Après avoir remis quelques plots, c’est parti.

 

 

 

 

 

Remise en place de la rampe de lancement.

 

 

 

Puisque nous sommes dans les retouches, il y en a une à faire maintenant avant d’éclairer le fronton.

Ces traces gâchent la beauté de la « backglass »

 

C’était une sorte de reste de colle, comme ceux des gros rubans adhésifs.

C’est mieux comme ça.

 

La photo n’est pas top par manque d’éclairage.

Il y a encore beaucoup de choses à vérifier, à tester.
J’ai l’impression qu’il y a une anomalie avec les batteurs, je le vérifierai pour la prochaine mise à jour.

On se rapproche doucement de la fin de révision.

 

Les décors, les caoutchoucs sont mis en place. Le plateau a une jolie allure comme ça.
Il manque le décors central à remettre (sous le bumper rouge). Il est n’est pas en bon état, je ferai au mieux.

 

La prochaine étape est de faire une beauté à l’armature métallique au dessus de la porte.

Elle est pas mal rouillée.

 

Je dois également m’occuper du lance-bille qui n’est pas bien reluisant.

 

Ainsi que remplacer les contacts des batteurs, ils sont usés.

 

Pour le plaisir des yeux…

 

 

 

 

Retrait de l’armature

 

 

 

 

 

 

Brossage.

 

 

 

 

J’applique ensuite une peinture antirouille et avant de remettre l’armature à sa place, m’occupe du reste.

 

La structure du tilt est également retirée, poncée et reçoit une couche d’antirouille.

 

 

 

Tout comme la partie xylophone (flèche mauve) et « Knocker » (flèche bleue) (c’est la bobine qui fait le célèbre CLAC quand un joueur gagne une partie).
Flèche verte, c’est l’emplacement de l’interrupteur.

 

 

On passe de ça à ça.

 

L’armature retrouve sa place.

 

 

Le lance-bille (flèche mauve)a également eu un mise en forme.
Et les contacts de batteurs (flèches bleues) ont été remplacés. Ceux d’origine étaient usés.

 

Autres points de vue du lance-bille.

 

 

Pas de photo mais une vidéo montrant l’avancée.

Il reste des réglages à faire.

 

 

Dernière vidéo de contrôle, Il reste très peu de choses à faire : 

Shampouiner la vitre

Mettre une serrure sur la porte

M’occuper du monnayeur

Mettre l’arche du couloir

Et ce sera terminé

 

Tout semble presque en ordre.
Je dois vérifier quelques contacts et m’assurer que rien n’est oublié.

 


 

 

La révision est finie, le flipper est fonctionnel.

 

 

Beaucoup de travail mais le résultat est là.