Surf Champ

Restauration d’un Surf Champ

Toutes les étapes ne sont pas mentionnées car il ne s’agit pas

d’afficher en détail chaque opération mais de montrer les grandes

lignes de l’avancée de la restauration en cours.

La page n’est pas mise à jour en temps réel.

 

Déposé en fin de matinée.

 

La belle surfeuse apporte un air de vacances.
Le fronton est en excellent état.

 

En revanche, le plateau sérieusement abimé.

Le plateau de jeu a été maltraité, des coups de cutter entaillent le plateau, la peinture est arrachée par endroit, s’écaille à d’autres endroits.
Pour la peinture et les entailles, je ne peux rien y faire. Je vais faire au mieux pour donner un meilleur aspect au plateau.

 

la colle retenant l’ancien mylar (adhésif transparent de protection) a été laissée rendant le plateau collant.

 

Lentement, avec un chiffon doux et un détachant de colle, je fais un premier nettoyage sur le plateau.

A droite de la flèche rouge, ce sont des amas de vieille colle récoltés sur une partie du plateau.
Après deux ou trois heures de soin, le plateau retrouvera de la brillance.

On perçoit un peu la différence entre les deux photos au dessus.

 

PLANCHE DE FOND

La planche va du fond de la caisse vers le tréteau de travail.

Ajustement et nettoyage des contacts de relais.

 

Contrôle des têtes de soudure.

Dans l’obscurité, l’éclairage traversant permet de voir si les contacts s’ouvrent et se ferment correctement.

 

Cette bobine de relais est bien mal en point, elle a clairement surchauffé.

 

Presque un morceau charbon.

 

 

Le logement de la bobine a des séquelles de la surchauffe. Nettoyons-les.

Passage en revue des contacts moteur.

Les connecteurs sont nettoyés pour assurer de bonnes liaisons électriques.

Le Coin Unit (gérant le nombre de joueurs dans la partie) doit être aussi vérifié.

Démontage.

 

Voilà c’est mieux.

Sans oublier de mettre un peu d’huile dans les parties mécaniques mobiles.

 

PLATEAU DE JEU CÔTÉ MÉCANIQUE

 

Pose du plateau côté mécanique sur le plan de travail.

Les lampes des bonus sont noircies d’années déclairage
et les inserts blancs manquent de transparence.

 

Un coton tige imbibé d’alcool ménager pour nettoyer les inserts.

Les inserts propres, nettoyage des douilles avec une brosse douce.

 

Opération complétée par l’installation d’ampoules neuves et bien transparentes.

Une fois la rampe d’ampoules des bonus remise en place, test de l’éclairage.


Ça brille bien.

 

Tous les inserts du plateau sont bichonnés et l’éclairage contrôlé.

 

Pour tester le bon fonctionnement de l’éclairage, j’applique une tension d’environ 6 volts sur la douille de l’éclairage à vérifier.


Ici, rien. L’ampoule ne s’éclaire pas. Celle-ci étant neuve et contrôlée, elle n’est pas en cause.

Pour assurer un contact sans faille, j’ai dessouder le fil placé à droite de la flèche bleue pour le souder au point indiqué par la flèche verte.

Le résultat est là. L’éclairage est désormais excellent.

 

L’éclairage des étoiles est également à la ramasse.

Les douilles tout comme les culots des ampoules sont sérieusement oxydés.

Et le verres des lampes bien noirci.

Nettoyage des douilles et remplacement des ampoules.

Et je poursuis la visite du plateau.

Là aussi, un fil de douille à ressouder.

Avec mon nouveau fer à souder.

Après la vérification de chacun des points d’éclairage, je passe au contrôle / réglage des contacts, des relais.

Je termine par le contrôle du Bonus Unit, de la bank de cibles et les divers connecteurs.

 

 

FRONTON CÔTE MÉCANIQUE

 

En route pour la révision du fronton.


Retrait des rouleaux pour accéder au circuit imprimé et aux contacts.

Les points de contacts désignés par les flèches doivent être propres, ils assurent la liaison électrique du circuit imprimé.
Sans eux pas de loterie, ou de claquages de parties aux points.

Cette platine est bien sale. Il faut frotter.

 

 

Chaque compteur possède des contacts à contrôler comme ceux-ci.

 

Cette liaison est en passe de rendre l’âme. Opération soudure.

Après avoir retiré le dernier fil, je ressoude correctement tous les brins du fil électrique.

 

Poursuite des contrôles.

La surface de ce circuit imprimé, en plus d’être sale est légèrement endommagée. Ce petit cratère peut entraver la course des contacts.

Opération propreté pour commencer.

 

 

Puis une fine soudure d’étain pour combler le vide.


Et enfin un ponçage pour parfaire l’opération.

Ainsi la partie métallique ci-dessous peut se déplacer sans encombre sur la platine.

 

 

Sur ce compteur, le fil est sur le point de casser. Comme pour le compteur précédent, la soudure est refaite.

 

Un autre souci découvert lors de cette exploration.

Sur ce compteur du deuxième tableau, il manque un grain de contact.
Il devrait, à la pointe de la flèche rouge, y a voir un grain comme celui désigné par la flèche bleue.
Ce rouleau des 100 points entraîne, via ce grain, le rouleaux des 1000 points. Ce grain manquant, le passage au 1000 points ne se fait pas.

La photo suivante, prise sur le 4ème tableau montre bien ce qu’il manque.

 

Remplaçons la lamelle endommagée.

Démontage de l’empilement des lamelles.

 

Après avoir changé la lamelle et fait la soudure, tout rentre dans l’ordre.

 

 

Poursuite des vérifications avec les relais.
Nettoyage, ajustement.

Le Player Unit n’échappe pas à la visite réglementaire.

Il est étonnamment et exagérément gras.

Armé d’un chiffon est d’un produit détachant, je nettoie avec application le Player Unit.

J’applique ensuite un lubrifiant non gras.

Pour assurer un fonctionnement, un peu d’huile sur les pièces mobiles à l’arrière du Player Unit.

 

Au tour de l’unité de loterie.

 

N’oublions pas les connecteurs.

 

FRONTON CÔTE ÉCLAIRAGE

 

Retrait de la planche du fronton pour inspection de son l’éclairage.

Plusieurs dizaines d’ampoules et de douilles à contrôler.
Le fronton est la partie d’un flipper que l’on voit de loin. Il doit être lumineux, attirant.

Les premières ampoules retirées donnent le ton, les culots sont oxydés, les verres noircis presque opaques parfois.

L’intérieur des douilles a besoin d’une visite.

Toutes les douilles sont ainsi frottées et les vieilles ampoules remplacées.

 

Remise en place délicatement du fronton et essais sous différents éclairages.

 

On se rapproche de la fin de la révision. La vitre du plateau de jeu et les décors ont droit de l’eau et du savon.

 

La surfeuse en vidéo.

 

Tout semble désormais bien fonctionner.

Une partie sur les quatre tableaux.

Encore deux ou trois jour de tests et la révision sera finie.

 

La surfeuse est prête à retrouver les vagues.

 

Le jour du départ est arrivé.